Charles de Sainte-Marthe, “On veult sçavoir si je suis amoureux”, 1540

“À Mademoiselle Beringue. Que son Amour est immortel.”

Texte

On veult sçavoir si je suis amoureux,
Je dy qu’ouy, et qu’aymer je veulx bien.
Puis on me dit que je suis malheureux,
Et que je doibs penser en moy combien,
Pour aymer Corps, lequel ne dure rien,
Et les Amours, et Amoureux sont morts.
Par ce moyen, ce leur responds je lors : 
“Je suis heureux. Mon Amour n’est point tel,
J’ayme d’Esprit, et l’Esprit, non le Corps,
Par ainsy est mon Amour immortel”.

Source : La Poesie Françoise, 1540.


Pour citer cet article : Charles de Sainte-Marthe, “On veult sçavoir si je suis amoureux”, 1540, texte édité par Equipe éditoriale de la Fleur des Tanneurs, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 3 mars 2022, https://fdt.hypotheses.org/1071, article consulté le 9 août 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search