Charles Fontaine, “Je voudrois bien povoir desduyre”, 1555

“À Monsieur Vaillant, aussi Conseillier audict Parlement.”

Texte

Je voudrois bien povoir desduyre,
     En beaux vers de pareille grace,
Cette vertu que je voy luyre
     En ta parolle, et en ta face.

Source : Les Ruisseaux, 1555.



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Equipe éditoriale de la Fleur des Tanneurs (25 avril 2022). Charles Fontaine, “Je voudrois bien povoir desduyre”, 1555. Fleur des Tanneurs. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/opi9


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search