Guillaume Des Autels, “Amour souffla contre moy tellement”, 1550

“Contre Amour.”

Texte

Amour souffla contre moy tellement
Qu’il m’eschauffa d’une ardente chaleur,
Chaleur qui fait estre immortellement
Dedens mon cœur une extreme douleur.
Soudain apres il alla, souz couleur
De m’aggreer, souffler contre ma dame,
Et feit geler de grand’ froideur son ame.
Voila pourquoy de moy il ne luy chault.
O faux Amour, est ce à tort qu’on te blasme,
Puis que de toy sort le froid et le chauld ?

Source : Repos de plus grand travail, 1550.


Pour citer cet article : Guillaume Des Autels, “Amour souffla contre moy tellement”, 1550, texte édité par Mélanie Rabaté, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 24 avril 2022, https://fdt.hypotheses.org/1088, article consulté le 9 août 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search