Clément Marot, “Au curé, ainsi comme il dit”, 1550

“Du curé. Imitation.”

Texte

Au curé, ainsi comme il dit,
Plaisent toutes belles femelles,
Et ont envers luy grand credit
Tant Bourgeoyses, que Damoyselles.
Si luy plaisent les femmes belles
Autant qu’il dit, je n’en sçay rien,
Mais une chose sçay-je bien :
Qu’il ne plaist à pas une d’elles.

Source : Traductions de latin en francoys, éd. posthume, 1550 (composition entre mars 1538 et 1544).


Pour citer cet article : Clément Marot, “Au curé, ainsi comme il dit”, 1550, texte édité par Louise Pépin, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 23 avril 2022, https://fdt.hypotheses.org/1096, article consulté le 9 août 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search