François Habert, “Ceste beaulté, qui en vous apparoist”, 1541

“De Philippe Blessé leur seur, fille de grand beaulté.”

Texte

Ceste beaulté, qui en vous apparoist,
Faict à sçavoir que le maintien a grace,
Car si la face en florissant accroist,
Je croy qu’autant croist l’esprit que la face.
Il est bien vray que vostre face efface
Toutes beaultez, selon mon jugement,
Mais vostre esprit declaire appertement
Que vous avez ung espoux mérité
Qui ait des biens mondains non seulement,
Mais corps aussi de naifve beaulté.

Source : La jeunesse du Banny de lyesse, 1541.


Pour citer cet article : François Habert, “Ceste beaulté, qui en vous apparoist”, 1541, texte édité par Mélina Fauvin, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 29 avril 2022, https://fdt.hypotheses.org/1126, article consulté le 29 juin 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search