Clément Marot, “Ceste Déesse avec sa ronde Pomme”, 1538

“De la Venus de Marbre presentée au Roy.”

Texte

Ceste Déesse avec sa ronde Pomme,
Prince Royal des aultres le plus digne,
N’est point Venus, et Venus ne se nomme.
Ja, n’en desplaise à la langue Latine,
C’est du hault Ciel quelcque vertu divine,
Qui de sa Main t’offre la Pomme ronde,
Te promettant tout l’Empire du Monde,
Ains que mourir. O quel Marbre taillé !
Bien peu s’en fault, qu’il ne dye et responde
Que mieulx encor’ te doibt estre baillé.

Source : Les Œuvres, 1538 (composition fin 1530).



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Maëlle Burgaud (23 avril 2022). Clément Marot, “Ceste Déesse avec sa ronde Pomme”, 1538. Fleur des Tanneurs. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/opi4


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search