Anonyme, “Le rossignol plaisant et gracieulx”, 1542

“Aultre huictain.”

Texte

Le rossignol plaisant et gracieulx
Habiter veult tousjours à verd bocage
Aux champs voller et par tous aultres lieux
Sa liberté aymant plus que sa cage.
Mais le mien cueur qui demeure en hostage
Souz triste dueil qui le tient en ses lacz
Du rossignol ne cherche l’adventage
Ne de son chant recepvoir le soulas.

Source : La Fleur de poesie françoyse, 1542.




Citer ce billet
Savannah Guillon (2022, 25 avril). Anonyme, “Le rossignol plaisant et gracieulx”, 1542. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/opid

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search