Mellin de Saint-Gelais, “Quand la belle aulbe amene le cler jour”, 1537

“Merlin de Sainct Gelays. À Hugues Salel, jusques à maintenant de luy incogneu.”

Texte

Quand la belle aulbe amene le cler jour,
On la voit foible, et puis peu à peu croistre.
Mais toy Salel, de ton heureux sejour
As faict à coup ung midy apparoistre,
Qui esclarcit le lieu qui te veit naistre.
Ô luisant astre ! ô soleil terrien !
L’autre soleil eclypse peult cognoistre,
Mais ta lumiere à la nuict ne doibt rien.

Source : dans Hugues Salel, Eglogue marine sur le trespas de feu M. Françoys de Valoys, 1537.


Pour citer cet article : Mellin de Saint-Gelais, “Quand la belle aulbe amene le cler jour”, 1537, texte édité par Corto Néreau, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 28 avril 2022, https://fdt.hypotheses.org/1335, article consulté le 9 août 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search