François Habert, “La belle Aegla qui de Pan fut amye”, 1542

“À une dame Lyonnoise nommée Esglantine.”

Texte

La belle Aegla qui de Pan fut amye,
De grande beaulté et grace compassée,
Sur la verdure ayant sa chalemie,
De son amy a eu mainte embrassée.
Or tu as bien ceste beaulté passée
Par ta beaulté, O madame Aeglantine,
Et croy que vient d’Aegla ton origine,
Fors qu’il y a difference en un poinct :
Aegla jadis à aymer fut encline
Par son amy, mais d’amy tu n’as point.

Source : Le Livre des visions fantastiques, 1542.


Pour citer cet article : François Habert, “La belle Aegla qui de Pan fut amye”, 1542, texte édité par Maximilien Villiers, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 11 mai 2022, https://fdt.hypotheses.org/1756, article consulté le 29 juin 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search