Jean Chaperon, “Le masculin au feminin se mect”, 1537

“Huictain sur .ii. motz qu’une dame luy dit que le masculin se met avec le feminin.”

Texte

Le masculin au feminin se mect 
En conjoinnant les deux par leur nature.
S’au feminim le masculim permet,
Chose de poix concordant par facture,
Ung aultre mal seroit en adventure 
Qui pourroit trop le masculin confondre.
Le feminin dict avoir la droicture 
D’ung cueur tresfroid, par son feu, faire fondre.

Source : Le Dieu gard de Marot [et autres œuvres], 1537.



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Clara Benevaut (7 mars 2023). Jean Chaperon, “Le masculin au feminin se mect”, 1537. Fleur des Tanneurs. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/opje


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search