Gilles D’Aurigny, “Voyant mon Dieu en la croix estendu”, 1553

“De la passion.”

Texte

Voyant mon Dieu en la croix estendu
Pour tous humains, que fault il que je face ?  
Doy je plorer pour son sang espandu  
Ou m’esjouyr que sa mort me fait grace ?  
Quand son tourment par devant mes yeux passe,
Je vueil plorer et plaindre amerement ;
Mais quant je sçay que nostre sauvement  
Vient de sa mort, le chanter je desire.  
Bref, je ne sçay que faire bonnement :
Ou sa mort plaindre ou du sauvement rire.

Source : Le Tuteur d’amour, 1553.




Citer ce billet
Camille Le priellec (2023, 20 mars). Gilles D’Aurigny, “Voyant mon Dieu en la croix estendu”, 1553. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/opkk

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search