Charles de Sainte-Marthe, “C’est un bon cas que le don de Beaulté”, 1540

“Pour celuy qui choisissoit Juno, signifiante Richesses.”

Texte

C’est un bon cas que le don de Beaulté
Et un bon cas que le don de Saigesse,
Mais non pourtant, quand tout est bien compté,
Il n’est rien tel que d’avoir grand richesse.
En tous pays, on prise la Noblesse,
On prise l’or, rentes, et revenu.
L’homme puissant est par tout bien venu,
Et en Honneur il emporte le pris.
Il appert donc, que qui a retenu
Juno pour soy, il a saigement pris.

Source : La Poesie Françoise, 1540.



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Lucille Maurcot (20 mars 2023). Charles de Sainte-Marthe, “C’est un bon cas que le don de Beaulté”, 1540. Fleur des Tanneurs. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/opkp


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search