Pontus de Tyard, “Par tes desdains, fiere, tu entreprens”, 1549

“Epigramme.”

Texte

Par tes desdains, fiere, tu entreprens 
De me contraindre à ne te plus aymer,  
Et t’adorant tant de peine je prens,  
Pensant d’amour ton froid cœur enflamer.
Plus par rigueur tu penses consumer 
Mon amitié, et plus elle s’allume,  
Plus tu es froide, et plus d’ardeur je fume.  
Ainsi tous deux nous perdons nostre temps :
Toy, de vouloir que mon feu se consume,  
Moy, d’esperer voir mes desirs contens.

Source : Erreurs amoureuses, 1549.



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Emmanuelle Montes (20 mars 2023). Pontus de Tyard, “Par tes desdains, fiere, tu entreprens”, 1549. Fleur des Tanneurs. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/opks


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search