Charles de Sainte-Marthe, “Ma Muse fut un long temps sans adveu”, 1540

“À Madame la Duchesse d’Estampes, luy presentant ses Oeuvres.”

Texte

Ma Muse fut un long temps sans adveu,
Et ne sçavoit pas qui choisir pour Maistresse ;
Mais maintenant, elle a fait un grand voeu,
Que serviroit la perfaicte Duchesse. 
C’est vous, sans aultre, à qui prend son addresse,
C’est vous, à qui aulcun support demande ;
Vers vous s’en va, ò illustre Princesse. 
Treshumblement je la vous recommande.

Source : La Poesie Françoise, 1540.




Citer ce billet
Martina Okoue Mamfoumbi (2023, 20 mars). Charles de Sainte-Marthe, “Ma Muse fut un long temps sans adveu”, 1540. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/opkx

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search