François Habert, “Ung jour me dict ung de mon alliance”, 1542

“De luy et d’ung sien amy.”

Texte

Ung jour me dict ung de mon alliance :
“Amy, j’ay peur de me dampner au monde !
De sainct Françoys, j’ay l’ordre en souvenance
Car entre nous toute rancune abonde”. 
— “Ha (dis je lors) le poinct où tu te fonde
N’est rien, sinon que toute vanité,
Car tu n’auras ceste felicité
Par l’habit seul de ceulx qui ont la corde :
L’habit n’est rien si dieu est irrité, 
Ton salut gist en sa misericorde. » 

Source : Le Livre des visions fantastiques, 1542.




Citer ce billet
Antoine Revaud (2023, 20 mars). François Habert, “Ung jour me dict ung de mon alliance”, 1542. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/opla

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search