Gilles D’Aurigny, “Ou c’est un mal que voulez que j’endure”, 1553

“À une Dame sans pitié.”

Texte

Ou c’est un mal que vous voulez que j’endure
En vous servant et faisant mon devoir,
Ou c’est qu’avez un cueur de pierre dure, 
N’ayant en soy sentiment ne pouvoir. 
Si c’est le mal, et qu’y veuillez pourvoir, 
J’endureray, n’y perdant que l’attente.
Mais si je sçay que le cueur se contente
De dureté, ne voulant un vainqueur, 
Chargé de mal faudra que je m’absente 
En vous laissant pleine de mauvais cueur.

Source : Le Tuteur d’amour, 1553.




Citer ce billet
Roihama Idrisse (2023, 20 mars). Gilles D’Aurigny, “Ou c’est un mal que voulez que j’endure”, 1553. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/opld

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search