Pierre de Ronsard, “Si de ma tramblante gaule”, 1554

“D’un pecheur aus Naiades.”

     Si de ma tramblante gaule
Je puis lever hors de l’eau, 
Pris à l’ain, le gros barbeau
Qui hante au pié de ce saule,
     Naiades des eaus profondes,
À vous je promets en vœu,
De jamais n’estre plus veu
Repécher de sur vos ondes.
     Et pour enseigne eternelle,
À ces saules verdelets,
Je vous pendrai mes filets
Mes lignes et ma nacelle.

Source : Le Bocage, 1554.


Pour citer cet article : Pierre de Ronsard, “Si de ma tramblante gaule”, 1554, texte édité par Nour Kerdraon, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 21 février 2021, https://fdt.hypotheses.org/551, article consulté le 9 août 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search