Guillaume Des Autels, “Diane fut jadis une Deesse”, 1550

“Dizain fait par l’Auteur pour un sien amy second Acteon. De Diane.”

Texte

DIANE fut jadis une Deesse
Chassant aux Cerfz par les bois ombrageux.
Helas, Diane en plus grande rudesse
Aujourd’hui prend ses passetemps et jeux ;
Mais elle ha plus de poincts avantageux,
Beauté elle ha plus que l’autre admirable,
Avec sa grace en toute chose aymable,
Regard mettant au feu le cœur de maints.
Diane aux Cerfz faisoit chasse agreable,
Et ceste cy prend le cœur des humain.

Source : Repos de plus grand travail, 1550.



Citer ce billet
Equipe éditoriale de la Fleur des Tanneurs (2024, 18 avril). Guillaume Des Autels, “Diane fut jadis une Deesse”, 1550. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w8ed

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search