Hugues Salel, “Puys que mon mal de jour en jour augmente”, 1540

“L’amant passionné.”

Texte

Puys que mon mal de jour en jour augmente,
Et que le bien qui me peult secourir
Se resjouyst de ce qui me tourmente,
De quoy me sert si je plaings et lamente ?
Vault il pas mieulx que m’en aille mourir ?
Si à tout mal que l’on peut encourir
En ces bas lieux, la seulle mort fin donne,
Prendre la veulx, mais je crains que la flame
Qui mon cueur ard pour l’amour d’une dame,
Apres la mort brusle encor ma personne.

Source : Les Œuvres, 1540.



Citer ce billet
Hugo Aligon (2024, 18 mars). Hugues Salel, “Puys que mon mal de jour en jour augmente”, 1540. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w5wt

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search