François Habert, “Quand avec toy par façon coustumiere”, 1549

“A un Jaloux de sa chambriere, par imitation de Martial.”

Texte

Quand avec toy par façon coustumiere
Je disne ou souppe, et que mon œil joieux
S’estend un peu dessus ta chambriere,
Tu m’en poursuis d’un regard furieux.
Mais quoy ? nostre œil s’estend bien jusqu’aux Cieulx,
Pour regarder Soleil, Estoilles, Lune.
Parquoy si plus ton regard m’importune
Lors qu’à souper tu me convoqueras,
Asseure toy qu’en ayant ma rancune
Et d’un chascun, tout seul tu souperas.

Source : Le Temple de Chasteté, 1549.



Citer ce billet
Anaëlle Brochen (2024, 4 avril). François Habert, “Quand avec toy par façon coustumiere”, 1549. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w5wv

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search