Charles Fontaine, “Grande beauté, grande grace, et richesse”, 1557

“Autre, à elle mesme.”

Texte

Grande beauté, grande grace, et richesse,
Princesse, sont en toy abondamment.
Douceur, honneur, de vertu l’ornement,
Savoir, sagesse, et santé, et jeunesse,
Noblesse aussi y est treshautement.
Brief, tous biens sont en toy parfaitement,
Et toutefoys tu n’es encor parfaite :
Si à Platon fault croire aucunement,
Tu n’as sinon ta moitié seulement,
Par ton espoux entiere seras faicte.

Source : Les Ruisseaux, 1555.



Citer ce billet
Lucile Souchet (2024, 6 avril). Charles Fontaine, “Grande beauté, grande grace, et richesse”, 1557. Fleur des Tanneurs. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6g1

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search