Jean Doublet, “Entre les lévres de Catin”, 1559

“Dudit livre. Imitation Grecque.”

Texte

Entre les lévres de Catin
Un moite baiser ai emblé.
Plus dous, plus fort, plus chaut que vin,
De sucre et canelle comblé.
Et ce Nectar tel m’a semblé,
Coulant par ma bouche ravie,
Qu’à sentir mon cerveau troublé,
D’amour suis yvre pour ma vie.

Source : Elégies, 1559.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Syane Tournay (6 avril 2024). Jean Doublet, “Entre les lévres de Catin”, 1559. Fleur des Tanneurs. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6g3


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search