Jean Paradin, “Bienheureux est, qui se paist de par luy”, 1546

“De bon heur.”

Du côté de la République des Lettres

Les rédactrices de cette notice, Alina Rogel et Lara Stukenbrok, sont des étudiantes allemandes en séjour Erasmus à l’Université de Tours en 2021. Elles nous proposent non seulement une édition du texte de Jean Paradin qu’elles ont choisi, mais aussi une traduction de ce poème dans leur langue maternelle. 

Introduction

Pendant l’Antiquité, une épigramme était une brève inscription qui était gravée sur un monument ou une statue. Au XVIe siècle en France on désigne ainsi un court poème, souvent satirique mais pas toujours. Il arrivait encore à cette époque que ces textes soient inscrits sur des monuments, sur des vitraux, qu’ils soient brodés sur des coussins ou copiés à la main pour accompagner des objets que l’on offrait. Mais ils sont aussi souvent rassemblés dans des livres, manuscrits ou imprimés. C’est le cas pour cette épigramme qui est intitulée « De bon heur ». Elle a été écrite par Jean Paradin et publiée en 1546 dans son recueil Micropaedie. Ce livre contient plein d’épigrammes et on pourra par exemple en lire une autre, sur un jet très différent, ici. Dans celle-ci, le poète veut nous délivrer un enseignement moral : son registre est didactique.


Bienheureux est, qui se paist de par luy[1],
Et tres heureux, qui despend[2] droictement.
Encores plus est heureux iceluy,
Qui ne blaspheme, et jure aucunement.
Et celuy vit trop plus heureusement,
Qui se deffend et garde de tout vice.
Plus que tous ceux, est heureux vrayement
Celuy auquel Dieu faict le benefice
De bien mourir, en Chrestien office.
Mais par sus tous[3], celuy est tres heureux,
Qui, ayant bien vescu sans malefice,
S’en va tout droit en Paradis heureux.

SourceMicropaedie, 1546.


Notes

[1] Se nourrit par lui-même.

[2] Dépense.

[3] Par-dessus tous les autres.


Questions

Analyse
  1. Décrivez la forme du texte :
    • de quel type d’épigramme s’agit-il ?
    • quel type de vers est employé ?
    • quel est le schéma des vers ?
  2. Quels champs lexicaux peut-on identifier ?
  3. Déterminez l’ordre hiérarchique de bonheur : selon le poète, qui est le plus heureux ? Qui est le moins heureux ?
  4. Pourquoi pensez-vous que l’auteur a choisi cet ordre ? 
À discuter
  1. Cet ordre hiérarchique du bonheur serait-il le même de nos jours ?
  2. Selon vous, comment peut-on atteindre le bonheur ?

Auf Deutsch | Traduction en allemand

Über Glück

Glücklich ist, wer sich selbst genügt,
Und sehr glücklich, der sein Geld nicht verprasst :
Noch glücklicher ist derjenige,
der nicht flucht und keineswegs wettert.
Und derjenige, der sehr glücklich lebt,
der sich vor allen Lastern verteidigt und bewahrt,
Mehr als all diese ist wirklich glücklich,
derjenige, dem Gott das Geschenk beschert
eines seligen Todes, als guter Christ :
Aber unter all denjenigen ist jener sehr glücklich,
der gut ohne Sünde gelebt hat,
der unverzüglich in das glückliche Paradis geht.


Pour citer cet article : Jean Paradin, “Bienheureux est, qui se paist de par luy”, 1546, texte édité par Lara, carnet Hypothèses Fleur des Tanneurs, 2 mai 2021, https://fdt.hypotheses.org/725, article consulté le 9 août 2022.

[U. de Tours | CESR (UMR 7323 CNRS) - L3 Lettres].


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search