Gilles d’Aurigny, “Quand ta langue fait son devoir”, 1547

« A luy mesmes »