François Habert, « Un bon Chartier qui conduict ses chevaulx », 1549

“À monsieur Chartier Conseiller du Roy.”