Pierre Cousteau, “D’un mendien tu ne verras qu’à peine”, 1555

“Le bissac d’un mendien. Contre avares.”